Folies musicales

event 27 mars 2020 20:30 au 28 mars 2020 22:00
phone 06 76 61 83 91

VENDREDI 27 MARS

BEETHOVEN 2020 – FOLIES MUSICALES – 20H30
En co-production avec les Concerts de Poche
Philippe Cassard et Cédric Pescia, pianos
Beethoven/Liszt : Symphonie n°9, en ré mineur, opus 125, « Ode à la joie », transcription pour deux pianos

Il y a 250 ans, naissait à Bonn celui qui devait marquer de son empreinte puissante l’histoire de la musique, en « recevant des mains de Haydn l’esprit de Mozart » et en ouvrant la voie au romantisme. En 1824, avec la Symphonie n°9 et son final sur l’Ode à la Joie de Schiller, il a stupéfié le public viennois, bousculé par cet appel vibrant à la fraternité et à la liberté. Liszt a joué devant Beethoven dit-on, et il a appris le piano sous le portrait du Titan. Par ses transcriptions pour piano des 9 symphonies, il a puissamment contribué à diffuser dans le monde cette musique à proprement parler inouïe. Pour la 9ème, il a dans un premier temps, en 1850, opté pour une transcription pour deux pianos, tant la masse sonore est gigantesque… C’est cette version, très rarement donnée en concert, que Philippe Cassard a choisi de présenter en duo avec Cédric Pescia en hommage à Beethoven pour cette année de célébration.

Salle François Mitterrand
Tarifs : 10 € et 6 € (tarif réduit)
Infos-résas auprès des Concerts de Poche : tél. 06 76 61 83 91

 


SAMEDI 28 MARS

NUIT AMERICAINE – FOLIES MUSICALES- 20H30

Par l’Orchestre National D’Île-de-France
Case Scaglione, direction / Marie-Ange Nguci, piano / Florian Cauquil, timbales

Ce rendez-vous évènement s’annonce comme le point d’orgue de la saison culturelle. George Gershwin a su donner à l’Amérique le style symphonique qui lui manquait : à mi-chemin entre la musique classique et le jazz de Broadway. Son « Concerto pour piano » (1925) semble respecter les codes romantiques, mais très vite on sent le style des grandes salles new-yorkaises de l’époque ! La « Symphonie n° 1 » (1936) de Samuel Barber est en un seul mouvement mais renoue en revanche avec le romantisme, alors que le nouveau « Concerto pour timbales » de Steven Mackey (compositeur américain né en 1956) donne la parole
à cet instrument rarement soliste qui trône habituellement au fond de l’orchestre. Là encore, le jazz n’est pas loin…
De l’autre côté de l’Atlantique, « La Mer » de Debussy est un chef d’oeuvre qui n’a cessé de fasciner les Américains.

Centre Omnisport Jean Allasseur
Tarif unique : 1 €
Infos-résas à partir du 6 janvier au Service Culturel : tél. 01 64 70 44 14